Young adults’ expectations of the future

Une nouvelle étude a été lancée en 2013 sur la vision du futur des jeunes par la VUB en collaboration avec la Fondation P&V. Cette étude formera la base d’un nouveau grand projet de la Fondation P&V pour les années 2015-2017. 

 

 

De quoi s’agit-il ?

  • Un sondage représentatif de jeunes belges entre 25-35 ans. 
  • Thématiques de l’étude:
    • Vision du propre futur personnel – ce que les jeunes désirent, prévoient et craignent – pour eux-mêmes sur le plan du travail, bien-être, famille, habitation, relations sociales, temps libre, mode de vie …
    • Quelles difficultés les jeunes ont-ils pour se maintenir et s’accomplir économiquement et socialement dans notre société? 
    • Qu’est-ce qu’ils considèrent comme étant des obstacles et des possibilités dans la réalisation de leurs attentes du futur ? 
    • La vision du futur de la société (globalisation, Europe, économie, environnement, diversité, etc.).
    • La mesure dans laquelle les jeunes croient que notre type de société est en déclin, les raisons et solutions possibles.
  • Le sondage a débuté en septembre 2013 et a duré environ 12 semaines.
  • Trois ou quatre rapports seront rédigés à partir des données. 
    • Un premier rapport est paru mi-juin 2014 à propos de la perception des jeunes adultes de leur situation à l’âge de 40 ans (en termes de niveau de vie, des loisirs, de la situation financière, du logement, de la santé, ...), comparé à leurs parents au même âge. Ont-ils l'impression qu'ils auront une vie similaire à celle de leurs parents à 40 ans, ou meilleure ou pire? Quels jeunes se voient avoir une meilleure qualité de vie que leurs parents, quels jeunes une qualité de vie moins bonne? 
    • Les rapports suivants sont prévus en automne 2014. Les rapports traiteront de la vision du propre futur personnel – ce que les jeunes désirent, prévoient et craignent – pour eux-mêmes sur le plan du travail et/ou du temps libre d’une part, la perception de risques personnels (perte de travail, détérioration de la situation financière, détérioration du quartier où l’on vit, rupture/mariage échoué, …) d’autre part. 
  • Un livre sera rédigé fin 2015.